Troisième retournement de compost à Gilibert !

Les nouvelles du composteur et des récoltes à Gilibert

 

Le samedi 17 novembre, malgré la fraîcheur de la matinée, 9 personnes se sont retrouvées au jardin pour retourner le compost mais aussi ramasser des olives et quelques tomates vertes. Des courageux sont restés pour un repas partagé au chaud dans l’Algeco.

P1010212
Composteur avant retournement, le bac de maturation (au milieu) est bien plein !

 

État du compost

Le compost se porte très bien !! Il fumait à souhait, signe de sa bonne maturation. Nous avons noté une forte odeur d’agrume, quoique moins prononcée qu’à Sainte-Blandine. Je rappelle donc également que les écorces d’agrume ne sont pas un problème si elles sont découpées en petits morceaux. Beaucoup d’insectes étaient présents, d’autant plus dans le fond du bac de maturation et dans le compost mûr (bac de gauche).

P1010214_rognée
Selon la motivation et les envies de chacun : retournement énergique du compost ou dégustation de thé pour se réchauffer !

Une matière sèche un peu particulière

P1010206_rognée
Atelier décompactage de la matière sèche à Sainte-Blandine

Comme expliqué dans l’article concernant le troisième retournement de compost à Sainte-Blandine, nous nous sommes fournis en une matière sèche différente depuis début novembre pour certains composteurs (Sainte-Blandine, Gilibert et Confluence). Il s’agit de petites bottes de paille découpée en copeaux et compactée. Nous sommes allés les chercher dans une champignonnière qui cultive des pleurotes ! Ces dernières poussent en grappe sur les bottes de pailles plastifiées. La couleur blanche par endroit est donnée par les mycélium des pleurotes, c’est-à-dire la partie végétative. La partie que nous consommons est, quant à elle, l’appareil reproducteur du champignon, ou sporophore. Les bottes plastifiées entreposées dans un coin du jardin continuent d’ailleurs à produire des pleurotes !

Nous ne devrions pas tarder a avoir des copeaux de bois et des déchets verts pour compléter notre matière sèche ! En attendant, nous l’avons agrémentée à Gilibert de tiges et feuilles de topinambour ainsi que de branchage fin, le tout coupé en petits morceaux.

Récolte des olives

Une des particularité du jardin est d’avoir un olivier planté là en 2005. Il donne chaque année une bonne quantité d’olives tout à fait bonnes. Cette spécificité nous a valu un article dans le Progrès rédigé par les soins d’un de nos bénévoles !

Il reste encore des olives, il ne faut donc pas hésiter à se servir lors des jardins d’habitant du mardi soir ! A cette période de l’année, elles commencent tout juste à noircir, vous pouvez donc aussi choisir d’attendre un peu qu’elles deviennent totalement noires et légèrement fripées pour un goût plus amer et prononcé.

Si vous vous aventurez dans la récolte des olives, n’oubliez pas qu’il y a une longue phase de préparation chez soi ensuite. Vous trouverez une recette au lien suivant, elle fonctionne aussi bien pour les olives noires que les vertes, si ce n’est que les vertes n’ont pas nécessairement besoin d’être piquées : Préparation des olives, recette Rustica.

En espérant que les personnes ayant la chance d’avoir récolté des olives en garderont quelques unes à nous faire déguster au printemps !!!

Un moment de partage au jardin

Le retournement efficace du compost ne nous a occupé que trois quarts d’heure, nous laissant pleinement le temps d’observer les insectes, de cueillir les olives, de découper et décompacter de la matière sèche et aussi de se retrouver autour d’un thé et de bons plats.

P1010213_rognée
Bac de maturation dument vidé !

Un très grand merci à celles et à ceux qui sont venus nous soutenir et participer à ce beau moment d’échange !!

 

Publicités

Troisième retournement de compost à Sainte-Blandine !

Bonjour à toutes et à tous !

Le compost de Sainte-Blandine a été retourné pour la troisième fois avec succès !!

Le jeudi 15 novembre, de 17h à 19h, 12 bénévoles se sont réunis pour retourner le compost du bac de maturation plus que plein (la photo ci-dessous le montre bien), et ce malgré le froid et la nuit !!

P1010198
Composteur de Sainte-Blandine attendant avec impatience le retournement !!

Notre travail a d’abord été de rassembler les composts mûrs des derniers retournements. Le plus ancien, datant d’avril 2018, était stocké dans le bac le plus à gauche et a été transféré dans le bac du milieu sur le compost retourné en juin 2018.

Vous pouvez donc vous servir en compost mûr dans le bac du milieu, une cagette a été mise à disposition pour le tamiser.

P1010200
Le transfert du compost d’avril vers le compost de juin en action

Nous nous sommes ensuite attelés au compost du bac de maturation, bien fumant et en pleine décomposition. Le manque de matière sèche et le surplus de déchets ménagers en surface n’ont pas aidé les couches supérieures à se dégrader. La première partie pelletée était donc plutôt malodorante et en mauvaise état, nous l’avons mélangée avec de la matière sèche soigneusement décompactée afin de l’aérer et de la rééquilibrer.

P1010204_rognée
Mélange du compost récent avec matière sèche avant transfert dans le bac de maturation

Une matière sèche un peu particulière

P1010206_rognée
Atelier décompactage de la matière sèche

Vous l’avez peut-être remarqué, depuis début novembre une nouvelle matière sèche a fait son apparition dans certains composteurs (Sainte-Blandine, Gilibert et Confluence). Il s’agit de petites bottes de paille découpée en copeaux et compactée. Nous sommes allés les chercher dans une champignonnière qui cultive des pleurotes ! Ces dernières poussent en grappe sur les bottes de pailles plastifiées. La couleur blanche par endroit est donnée par les mycélium des pleurotes, c’est-à-dire la partie végétative. La partie que nous consommons est, quant à elle, l’appareil reproducteur du champignon, ou sporophore.

 

 

Nous ne devrions pas tarder a avoir des copeaux de bois et des déchets verts pour compléter notre matière sèche !

État des composts

Le compost que nous avons retourné n’était certes pas dans son meilleur état sur le dessus mais les soins apportés devraient permettre de rétablir les choses, et le reste du bac continuait de se décomposer au chaud. Les agrumes semblent occuper une place importantes dans le compost, ce n’est pas un problème s’il sont bien découpés en petits morceaux !! Concernant les insectes nous avons pu observer beaucoup de perce-oreilles et fourmis (dont fourmis rouges, mieux valait avoir des gants !!). Malheureusement peu de vers de terre qui ont certainement dû souffrir de la chaleur cet été. Quelques débris ont été retrouvés, principalement des étiquettes de fruits et légumes.

Les composts mûrs, quoiqu’un peu secs se portent bien. Nous avions déjà une plus grande diversité d’insectes et une odeur d’humus très agréable !

Rappels

IMG_20180614_171952
Déchets non compostables trouvés lors du retournement de juin

Je vous redonne le résumé qui avait été écrit lors du dernier retournement de compost. Vous êtes nombreux à être nouvellement arrivés, il me semble que ces rappels pourront être utiles.

Les éléments à ne pas jeter dans le bac de maturation :

  • Plastiques
  •  Sacs dits « biodégradables »
  • Étiquetage des fruits et légumes
  • Pain

Ces déchets ne sont pas compostables !

N’oubliez pas de couper les gros morceaux en petits bouts et de casser les coquilles d’œufs ! Cela améliore davantage le compost.

Un retournement efficace et convivial

Il nous aura fallu une bonne heure pour retourner tout le compost, ce qui nous a laissé le temps de se retrouver autour d’un goûter/apéritif soigneusement préparé par les personnes présentes. Ce retournement a aussi été l’occasion pour les passants de s’arrêter et de demander des renseignements sur le fonctionnement des composteurs. Le but de ces événements est aussi d’attiser la curiosité de tous !!

Un grand merci à toutes et à tous pour votre participation !!